Connect with us

Anciens

Amer D’Angelo Russell tacle Kenny Atkinson

Dans une interview à The Athletic, D’Angelo Russell n’a pas mâché ses mots et à lâché un petit tacle à son ancien coach Kenny Atkinson

La relation entre Kenny Atkinson et D’Angelo Russell n’a jamais été parfaite. Mais elle a était très productive. Avec D’Lo comme leader, les Nets ont surpris toute la NBA et sont allés en Playoffs pour la première fois après quatre ans d’absence. Il est même devenu All-Star, ce que personne n’attendait de lui après un début de carrière compliqué chez les Lakers.

Tout semblait aller pour le mieux… et puis est arrivé « The Clean Sweep ». Les Nets ont signé Kyrie Irving et ont échangé D’Lo pour Kevin Durant dans un signe and trade amenant KD à Brooklyn. Un deal qui a aussi permis à D’Angelo Russell de toucher un contrat max chez les Warriors.

D’Lo sera resté à peine 6 mois dans la baie avant d’être échangé à Minnesota où il a retrouvé son pote Karl-Anthony Towns. Un échange qui a réjoui le meneur. Ce dernier reste cependant amer de son passage aux Nets. C’est en tout cas ce que laisse entendre Antonio Russell Jr., le frère aîné de D’Angelo.

« Brooklyn était un endroit dont il avait besoin, tout comme Brooklyn avait besoin de lui. Ils ont pu se construire ensemble en s’apportant mutuellement ce dont il avait besoin au moment où ils en avaient besoin. »

Dans une interview à Jon Krawczynski de The Athletic, D’Lo n’a pas manqué d’égratigner son ancien coach. À ses yeux, Atkinson n’est allé vers lui qu’en dernier recours, lorsque Caris Levert et Spencer Dinwiddie étaient blessés.

« Je ne vais pas donner tout le crédit à Kenny… Je pense toujours qu’il n’avait pas clairement conscience de mon potentiel . Honnêtement, je ne pense pas qu’il savait de quoi j’étais capable dans le quatrième quart-temps. »

Il est vrai qu’Atkinson a parfois mis sur le banc Russell dans des quatrièmes QT serrés. C’était souvent le cas lors de la première année de D’Lo chez les Nets lors de laquelle il a été souvent blessé.

Cependant, il semble exagéré de dire que c’était un schéma récurent dans le coaching d’Atkinson. En effet, lors de la saison 2018-2019, le n°2 de la Draft 2014 a disputé 81 matchs de saison régulière. De plus, il jouait en moyenne près de 30 minutes par match soit la plus grosse moyenne de tout l’effectif. Deuxième de ce classement, Joe Harris a joué 150 minutes de moins cette année-là.

Malgré une saison aboutie, une sélection au All-Star Game, une apparition en Playoffs contre les 76ers et de belles promesses pour l’avenir, les Nets ont décidé de ne pas poursuivre l’aventure avec le chouchou du Barclays Center. Un épisode qui a marqué le joueur comme l’expliquait il y a quelques semaines Karl-Anthony Towns.

« Tout allait bien, tu fais une saison de All-Star, tu sors enfin de ta coquille, tu montres ton vrai potentiel, et ce n’était pas assez pour rester. Ce n’est pas suffisant pour qu’on te garde… tu n’es pas désiré et on se débarrasse de toi.  C’est dur… Peu importe à quel point vous êtes bon ou populaire. »

Ce sentiment, de nombreux fans l’ont eu l’été dernier à l’annonce de la signature de Kyrie Irving. Une première cassure dans la culture des Nets après une saison magnifique.

Aujourd’hui, D’Angelo Russell a son contrat max et évolue avec son pote KAT chez les Wolves. Kenny Atkinson devrait retrouver un projet séduisant cet été après avoir quitté les Nets début mars dans une confusion totale. Quant aux Nets, ils ont désormais l’objectif de décrocher le premier titre de l’histoire de la franchise avec Kyrie Irving, Kevin Durant. Et avec Bradley Beal ? 

Mon histoire d'amour avec les Nets a commencé à New-Jersey au début des années 2000 et s'est poursuivie à Brooklyn. J'ai créé Brooklyn Nets France pour partager ma passion pour la meilleure franchise de NY.

ires

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Les derniers matchs joués

More in Anciens