Connect with us

Disney World

Into the Nets Bubble – Episodes 7 & 8

L’heure de la rentrée approche pour les Nets qui affronte les Pelicans dans moins de 48 heures

À la veille de la rencontre face aux Pelicans, les Nets sont quasiment au complet. Après une nouvelle semaine chargée, marquée notamment par de nouveaux forfaits ainsi que de nombreuses arrivées, les hommes de Vaughn sont enfin prêts à reprendre cette saison 2019-20 de NBA. D’ailleurs, le coach s’est longuement confié sur son effectif aujourd’hui.

L’atout Anderson

Justin Anderson est enfin un Net ! Officialisée hier, sa signature fait un bien fou au banc des Nets. Jacque Vaughn a d’ailleurs commenté l’arrivée de l’ailier de 26 ans, soulignant ainsi son passage dans l’équipe G-League des Nets.

« Justin [Anderson, ndlr] va apporter de la polyvalence à l’équipe, en plus d’avoir un très bon shoot. Le fait qu’il ait passé la saison chez les Long Island Nets va lui permettre d’être très vite au niveau, du fait que les stratégies mises en place sont similaires. »

Il est vrai que l’expérience avec les Long Island Nets en G-League va faciliter son intégration dans le groupe. Il a fait forte impression, moyennant plus de 20 points par match, un peu plus de 6 rebonds et 4 passes. Très polyvalent, l’ancien des Hawks devrait avoir du temps de jeu en sortie de banc lors de la reprise.

Il ne sera cependant sûrement pas présent lors du match de reprise face aux Pels. Jacque Vaughn a donné quelques inidcations concernant son effectif.

« Justin [Anderson, ndlr] s’entraînera pour la première fois avec l’équipe ce mardi. Les joueurs arrivées récemment ne prendront pas tous part aux rencontres cette semaine. J’attends de voir leur état de forme. La bulle, c’est devenu une compétition de « qui restera le plus en forme » depuis quelques jours. »

Le coach des Nets devra donc être innovateur dans la rotation qu’il mettra en place face aux Pelicans. Pour rappel, la rencontre se déroulera dans la nuit de mercredi à jeudi, à 1h00 heure française.

Un entraînement plein d’enseignements

A l’issue de l’entraînement collectif ce dimanche, Jacque Vaughn déclare que lundi sera un jour off pour les Nets. L’effectif s’est tout de même entraîné dimanche, et de nouvelles têtes ont fait leur apparition. L’occasion pour les caméras – ainsi que les micros – de capter de premières images. Ce fut le cas de Lance Thomas, qui s’est longuement exprimé en marge de la séance collective.

« Rester en bonne condition physique est devenu mon mode de vie. Que la NBA reprenne ou non, je comptais rester en forme. C’était difficile de s’entraîner pendant la quarantaine, surtout à New York. Je ne suis quasiment pas sorti de chez moi entre mars et juin. Depuis la maison, je me suis entraîné comme je le pouvais pour être prêt lorsqu’une opportunité s’offrirait à moi. Je remercie Dieu de me l’avoir offert. »

L’ancien pensionnaire du Madison Square Garden compte bel et bien profiter au maximum des minutes qui lui seront offertes lors de la reprise. Ce qui est également le cas de Jeremiah Martin, signé en tant que two-way contract par les Nets. Le guard de 24 ans s’est lui aussi exprimé au sujet de son arrivée.

« C’est une grande opportunité pour moi, j’ai travaillé fort toute ma vie pour en arriver là. Je suis désormais dans la bulle, ce qui restera quelque chose d’unique dans l’histoire de la NBA. J’aurai l’occasion de jouer contre de grandes équipes, de grands joueurs. C’est ici que je veux être et nulle part d’autre. C’est une énorme opportunité que d’être ici et je vais l’exploiter au maximum de mes capacités. »

« J’ai toujours adoré son jeu »

Caris LeVert sera l’homme fort côté Nets pour la reprise. Entre le 1er février – blessure de Kyrie Irving – et le 10 mars, date à laquelle la saison s’est interrompue, LeVert affiche des statistiques impressionnantes. En l’espace de 16 rencontres, le guard de 25 ans affiche une moyenne de 24 points par match, tout en gardant de hauts pourcentages au tir. Des performances saluées par Jamal Crawford, le néo-Net.

« J’aime son jeu, je l’ai toujours aimé. Il est très humble, il a énormément de capacités et il porte en lui l’amour du jeu. Avec cette humilité et cet amour qu’il a envers le jeu, ce sera l’un des plus grands joueurs de la NBA, et pour longtemps. »

Des mots très flatteurs pour le joueur drafté en 20e position par les Nets en 2016. Espérons pour lui, ainsi que pour l’équipe, que ses performances continuent dans cette lignée lors de la reprise.

Un problème majeur

La NBA a fait son possible pour faire en sorte que les choses se passent pour le mieux à Orlando. Il est vrai que l’idée de la bulle a rendu de nombreux experts assez sceptiques, bien que le plan mis en place paraissait assez sécuritaire. Cependant, un problème assez embêtant commence à faire surface : le scouting, autrement dit les missions de repérages.

Ces missions sont primordiales puisqu’elles permettent aux équipes de s’analyser entre elles, d’appréhender les tactiques adverses afin de mieux préparer son match. Un avantage indéniable qui s’avère compliqué, vu les circonstances, de mettre en place.  Jacque Vaughn a souligné ce problème, lui qui était un scout avant d’intégrer le staff des Nets.

« Le scouting est désormais totalement différent. On essaie de trouver le meilleur moyen d’effectuer ces missions, d’envoyer quelqu’un assister aux rencontres qui ne seront pas télévisées. Je pense que la NBA est en train de bosser sur le sujet, à savoir combien de personnes pourrons-nous envoyer pour assister aux matchs. Il est certain qu’il faut commencer à travailler sur le sujet. »

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui et c’est déjà pas mal… On se retrouve demain pour suivre le quotidien de Jacque Vaughn et ses joueurs dans la bulle d’Orlando.

Étudiant en journalisme le jour, fan de basket la nuit. Mon but : handle les mots aussi bien que Kyrie handle la balle.

More in Disney World