Connect with us

Big Board

NBA Draft 2020 : Big Board – Partie 1

l’équipe de Brooklyn Nets France dresse la liste des prospects NBA les plus interessants pour notre équipe

Malgré l’annonce du report du Draft Combine et de la Lottery, les franchises NBA poursuivent leurs recherches afin de trouver LE prospect qui apportera une plus-value à leur effectif ou qui se révélera comme la star de demain.

Les Nets ne font pas exception à la règle. En effet, ces derniers possèdent le pick des Sixers, ce qui leur offrirait un choix proche de la 20ème place lors de la cérémonie qui aura lieu au Barclays Center. En analysant le profil des différents prospects, nous allons tenter de comprendre les raisons qui pousseraient la franchise à sélectionner l’un de ces derniers. C’est parti pour ce Big Board 1.0 de la Draft 2020 des Brooklyn Nets !

#1 Devin Vassell (Florida State) – 19 ans – Arrière

Devin Vassell

  • Physique : 1m98 – 82kg
  • Statistiques saison : 12.7 points – 5.1 rebonds – 1.6 assists – 1.4 interception – 1 contre – 0.8 turnovers
  • Prévision Envergure : 10ème

Devin Vassell n’est probablement pas le prospect le plus flashy de cette cuvée de draft. Néanmoins, sa côte n’a cessé d’augmenter au fil des semaines et de ses prestations.

Physiquement, l’arrière de Florida State est longiligne avec de longs segments. Cette belle envergure lui permet de voler nombre de ballons et de gêner considérablement son vis-à-vis direct. Il devrait prendre du poids d’ici son premier match sur les parquets NBA et cela ne pourrait qu’être bénéfique pour lui.

Offensivement, il est doté d’un shoot qui part au-dessus de la tête et qui est quelque peu décalé à gauche. Cela ne pose pas de souci outre-mesure quand on voit ses pourcentages (49.5% au shoot dont 41.5% à 3 points) . En effet, son adresse est une vraie force. Il brille dans les tirs en catch & shoot et peut clairement devenir une vraie arme longue distance. On notera tout-de-même le peu de passes décisives. La création n’est pas forcément son point fort et il devra tout-de-même progresser dans ce domaine pour éviter de ne devenir qu’une 3ème option (au mieux).

Défensivement, il provoque de nombreux turnovers et son ratio contre/interception est excellent. Il est parfois un peu brouillon dans son positionnement mais sa grande polyvalence est un atout de choix en vue de son futur recrutement. En effet, Vassell peut défendre les postes 1 à 4 et nul doute qu’il peut se muer en véritable 3&D dans la NBA moderne.

Devin Vassell est en résumé un prospect très intéressant pour les Brooklyn Nets. Son profil de fort défenseur pourrait s’allier parfaitement avec celui de Kyrie Irving ou de Spencer Dinwiddie. Néanmoins, il devrait être choisi aux alentours de la 12ème place et il apparaît donc peu probable de le voir encore disponible lors du choix de Brooklyn. Toutefois, si personne ne se positionnait sur lui, le front office ne devrait pas hésiter une seule seconde tant le talent du garçon est important.

#2 Patrick Williams (Florida State) – 18 ans – Ailier/Ailier Fort

Patrick Williams

  • Physique : 2m03 – 97kg – 2m08 d’envergure
  • Statistiques saison : 9.2 points – 4 rebonds – 1 assist – 1 contre – 1.7 turnover
  • Prévision Envergure : 16ème

Patrick Williams est le plus jeune joueur de cette classe de draft. Agé d’à peine 18 ans, le coéquipier de Devin Vassell possède de beaux atouts afin de briller au plus haut niveau. La patience doit cependant être de mise pour l’ailier.

Williams est un joueur très athlétique, ce qui lui a permis de s’opposer avec succès à de nombreux talents offensifs adverses. A Florida State, il a pu défendre sur les guards comme sur les forwards.

Dans le secteur offensif, l’ailier est doté d’une mécanique de shoot assez particulière. Le geste part de haut mais le shoot est surtout très lent à se déclencher. Ce geste peut expliquer en partie ses lacunes au tir et en particulier au tir extérieur (32% sur la saison). Il n’est pas rare d’ailleurs qu’il fasse de gros écarts.

C’est défensivement que le prospect prend de la valeur. Comme mentionné précédemment, le freshman est très polyvalent et ses qualités athlétiques lui permettent de briller. Le rapport contre/interception est très bon, ce qui le classe donc comme un défenseur élite de la cuvée. Il peut encore progresser au rebond s’il veut pouvoir jouer poste 4 en NBA.

En bref, Patrick Williams devrait atterrir dans une équipe cherchant avant tout un défenseur de haute volée. La piste sera donc forcément étudiée par les Nets. Le fait de pouvoir l’aligner sur les postes 3 et 4 est également une donnée à ne pas négliger tant le manque de profondeur sur ces postes est apparu criant cette saison.

#3 Saddiq Bey (Villanova) – 21 ans – Arrière/Ailier 

Saddiq Bey

  • Physique : 2m03 – 99kg
  • Statistiques saison : 16.1 points – 4.7 rebonds – 2.4 assists – 0.8 interception – 1.5 turnovers
  • Prévision Envergure : 21ème

Poste 3 ou 4, le joueur des Wildcats est doté d’une puissance athlétique indéniable. Du haut de ses 99kg, il est pratiquement NBA ready dans ce domaine.

Sur le plan offensif, il possède une mécanique de shoot suspecte. Néanmoins, son pourcentage longue distance (45.1%) laisse à penser qu’il a une marge de progression très intéressante. Il existe toutefois des zones d’ombre en attaque. En effet, Bey a un QI basket limité. De plus, sa sélection de shoots n’est pas toujours des meilleures.

Défensivement, son physique est une grande force pour s’opposer aux gabarits les plus costauds adverses. Il devrait donc pouvoir progresser rapidement une fois dans l’entre de la grande ligue. Ce qui est plus gênant, ce sont les oublis défensifs dont il est parfois coupable. Il fait des fautes et est souvent en retard sur son vis-à-vis.

Saddiq Bey est donc un joueur à fort potentiel car il est naturellement prêt physiquement. Il devra cependant travailler dur afin de pouvoir combler les lacunes dont il est porteur à l’heure actuelle. Encore une fois, le profil du joueur de Villanova sera scruté de prêt par Brooklyn car il évolue sur les postes les moins fournis et qui ont été les moins performants cette saison. Côtoyer Kevin Durant au quotidien serait forcément un accélérateur dans son processus de développement.

#4 Aaron Nesmith (Vanderbilt) – 20 ans – Arrière/Ailier 

Aaron Nesmith

  • Physique : 1m98 – 96kg – 2m06 d’envergure
  • Statistiques saison : 23 points – 4.9 rebonds – 0.9 assists – 1.4 interceptions – 1.7 turnovers
  • Prévision Envergure : 22ème

Le guard n’a joué que 14 matchs cette saison. L’échantillon est donc mince pour se faire une idée précise du prospect et de ses facultés des deux côtés du terrain. A noter que c’est Jerry Stackhouse qui le coachait cette saison du côté des Commodores de Vanderbilt.

En attaque, Nesmith est ce qu’on appelle un pur scoreur. Il est attiré par le panier et ne crée quasiment que pour lui; le nombre de passes décisives appuyant cette idée. Son tir met du temps à se déclencher et il casse son poignet un peu vite. Il n’évolue pratiquement qu’en catch & shoot et c’est en sortie d’écran qu’il est le meilleur. Ses pourcentages (sur 14 matchs) sont extrêmement hauts. En effet, il tourne à 50% au shoot dont 52.2% longue distance et 82.5% aux lancers-francs. Même sur un si faible échantillon, c’est impressionnant.

Défensivement, il paraît parfois emprunté. Il mord dans les feintes et est trop souvent en retard sur son adversaire direct. Il doit faire beaucoup d’efforts dans ce domaine tant ce secteur de jeu est primordial et recherché de nos jours en NBA. Sans ces efforts, il risque d’être un poids pour ses coéquipiers qui devront le « cacher » afin de ne pas s’exposer collectivement.

Ce profil n’est pas, à première vue, un de ceux qui pourraient plaire aux Nets. Il rappelle néanmoins, de par certains aspects, celui de Joe Harris en plus scoreur. C’est un pari qui pourrait donc s’avérer payant et même dépasser les espérances. Le jeu en vaut-il la chandelle ? Les Nets ont-ils besoin de prendre un tel risque ? Ces questions seront forcément abordées dans les bureaux New-Yorkais.

#5 Tyrese Haliburton (Iowa State) – 20 ans – Meneur/Arrière

Tyrese Haliburton

  • Physique : 1m96 – 79kg
  • Statistiques saison : 15.2 points – 5.9 rebonds – 6.5 assists – 2.5 interceptions – 2.8 turnovers
  • Prévision Envergure : 18ème

Grand pour un meneur, Haliburton peut être aligné sur le poste 2. Il est assez fin mais est surtout très long.

Offensivement, le guard est habile main droite et main gauche. Il est doté d’une excellente vision du jeu et sa palette offensive est très complète. Il a tourné à 50.4% au shoot dont 41.9% du parking et 82.2 aux lancers-francs. Son shoot, quant à lui, part assez vite mais n’est esthétiquement pas très beau. Sa plus grande force est son QI basket.

De l’autre côté du terrain, il possède une bonne lecture lui permettant de venir en aide si nécessaire et d’anticiper le jeu. Pour preuve ses 2.5 interceptions par match. Il comprend tout très vite et cela laisse donc présager d’une évolution positive en NBA. Il devrait, de plus, prendre de la masse, car il est actuellement très frêle et peut parfois se faire bouger par ses adversaires.

Les Nets ont tout intérêt à se positionner sur le joueur d’Iowa State. Sa faculté à comprendre, tout, plus vite que tout le monde laisse à penser qu’il peut devenir très utile dans un roster NBA. Même si Brooklyn n’a pas forcément besoin d’un guard, il pourrait apprendre au contact de grands joueurs dans le rôle de meneur-arrière de bout de banc.

Pour plus d’informations, nous vous invitons à vous rendre sur envergure.co

[yop_poll id= »4″]

Amateur de basket depuis toujours, j'ai pu découvrir les Nets lors des NBA Finals 2003 les opposant à un certain Tony Parker. Admiratif du shoot à mi-distance de Richard Jefferson, je me suis passionné pour le show proposé chaque soir par J-Kidd et Vinsanity. Depuis, je crois plus que jamais au premier titre de l'histoire NBA des résidents du Barclays Center; et ce malgré des années de vide et de mauvais choix. Nets will shine again !

More in Big Board