Connect with us

Anciens

Rod Thorn revient sur la construction des Nets doubles finalistes NBA

GM des Nets de 2000 à 2010, Rod Thorn est revenu sur son passage à New Jersey avec Ian Eagle dans l’emission YES, We’re Here de YES Network.

GM des Nets de 2000 à 2010, Rod Thorn est l’homme qui a bâti les Nets double finalistes NBA 2002 & 2003. Jason Kidd, Vince Carter ou encore Richard Jefferson : si vous avez pris du plaisir à voir ces stars évoluer chez les Nets, c’est lui qu’il faut remercier.

Les dessous de l’arrivée de Kidd chez les Nets

Récompensé par le titre de NBA Executive of the Year en 2002, il est à l’origine du trade qui à tout changé pour les Nets au début des années 2000. Ce trade, c’est celui de Jason Kidd.

« C’était incroyable de voir tous ces excellents joueurs jouer autour de Jason (en faisant référence à un match de Team USA à Puerto Rico). Il distribuait la balle, il faisait toutes ces petites choses qui rendait l’équipe meilleure. Je me suis tout de suite dit que si j’avais la chance de le signer, je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour le faire.

Quand il est arrivé chez nous, il a tout de suite eu l’impact espéré sur l’équipe. Nous étions très mauvais défensivement, et on a senti qu’avec lui, ce serait bien différent. L’équipe allait être bien plus dominante au rebond grâce à lui, en plus d’avoir une bien meilleure cohésion puisqu’il allait avoir la balle entre les mains la majeure partie du temps. »

Sous l’impulsion de son nouveau meneur, les Nets enregistrent 52 victoires et remportent le titre de champion de la conférence Est deux années de suite. Un choix payant donc puisque les Nets n’avaient gagné que 26 rencontres lors de la saison précédant l’arrivée du co-rookie of the year 1995.

Un effectif plein de joueur d’exception

Si pour beaucoup les Nets de cette époque sont représentés par Kidd, il n’était cependant pas seul à porter cette équipe. Kenyon Martin fut également l’un des artisans du succès des Nets, et Thorn le reconnaît.

« C’était le coeur de l’équipe. Nous n’étions plus les mêmes après son départ. D’ailleurs, nous n’avons jamais pu le remplacer pendant que j’étais là. Il se donnait toujours à 100%, formait un excellent duo avec Jason. Un peu petit pour se mesurer à Tim Duncan, mais il a été très bon pour nous. Je l’appréciais beaucoup. »

Toujours dans la même lignée, Il donne également son ressenti sur Richard Jefferson. Thorn est d’ailleurs très élogieux au sujet du consultant d’ESPN et de Yes Network :

« Richard est l’un de mes joueurs préférés de tous les temps. Une personnalité attachante, un fabuleux joueur d’équipe, bourré de talent. Il travaillait dur sur son shoot et il s’est nettement amélioré. C’était un joueur énorme à avoir au sein de l’équipe. »

Thorn a également eu quelques mots pour Vince Carter, toujours avec autant d’amour.

« Il était talentueux et était réellement amoureux du basket. Pourtant, ce n’était pas le genre de joueur à avoir un mental de tueur. Je veux dire, il pouvait marquer 20 points sans même se forcer. Il ne voulait pas être le joueur qui marque 25 ou 30 points tous les soirs. Il était différent des autres mais ça a été un excellent trade pour nous. »

Après de belles années passées chez les Nets, Jason Kidd décide finalement de changer d’air. En 2007, il demande à rejoindre les Mavs de Dirk. Depuis, la franchise s’est installé à Brooklyn et n’est plus retournée en finale. Sean Marks à désormais toutes les cartes en mains pour hisser les Nets au sommet.

Étudiant en journalisme le jour, fan de basket la nuit. Mon but : handle les mots aussi bien que Kyrie handle la balle.

ires

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Les derniers matchs joués

More in Anciens