Connect with us

Après 3 mois sans basket, les Nets se font corriger par les Pelicans

Les Nets retrouvaient enfin les parquets de la NBA cette nuit face aux Pelicans. Match de reprise pour les deux équipes, et de nombreux forfaits sont venus changer quelque peu la donne. Face à des Pels orphelin de Zion, les Nets affichent un starting five pour le moins inédit. Les Chiozza, Temple, LeVert, TLC et Allen se mesureront à la bande à Ingram. C’est parti.

Une première mi-temps compliquée

11, tel est le nombre de turnovers commis par les Nets. Une reprise difficile défensivement, mais également offensivement. Après 20 minutes de jeu, les hommes de Jacque Vaughn rentrent au vestiaire menés 56-35. Dernier chiffre, tout aussi évocateur : 32% de réussite au tir pour Brooklyn, les choses vont mal à tous les étages. Mais au-delà des chiffres, les joueurs ont l’air perdu sur le parquet. Des passes dans le mauvais tempo, des shoots mal ajustés, des fautes… beaucoup de fautes.

Consultez le livre des records, notre frenchie Luwawu-Cabarrot avait déjà deux coups de sifflets à son actif après seulement 28 secondes de jeu. 35 petits points marqués en deux quarts, dont exactement 0 lors des 6 dernières minutes. Leader en attaque : Dzanan Musa et ses 7 points. Le Bosnien a été l’une des rares étincelles lors de ce premier acte, accompagné par un Jarrett Allen qui semblait déjà être en forme.

On prend les mêmes et on recommence

Le retour des vestiaires est à l’image de la première mi-temps : en dents de scie. Quelques étincelles ici et là, mais les joueurs n’arrivent pas à imposer leur rythme face à une équipe des Pelicans qui n’a pas eu à forcer. L’écart s’est très vite creusé, jusqu’à atteindre la barre des 30 points. La faute à une bien meilleure adresse derrière le cercle pour les coéquipiers de JJ Redick, affichant une adresse de plus de 40% à 3 points. Sans livrer un énorme combat, les Nets finissent par s’incliner 99-68 lors de ce premier match de préparation. Place aux enseignements de ce match, voici notre top / flop.

Tops / Flops

  • Dzanan Musa. Le Bosnien a été percutant sur le front d’une attaque apathique. Extrêmement entreprenant dans le deuxième quart-temps, il termine la rencontre avec 11 points, dont un 7/7 depuis la ligne des LF. En même temps, il n’a pas hésité à aller au panier quand l’occasion se présentait.
  • La présence aux rebonds Si Brooklyn n’a pas pu livrer un combat digne de ce nom aux Pels sur le parquet, ce fut une toute autre histoire dans les airs. Jarrett Allen, comme toujours, a répondu présent dans ce registre. Il a facilement pris le dessus dans cette guerre d’afro avec Jaxson Hayes. Musa et Kurucs ont également assuré une présence constante sous le panier.
  • Les pertes de balles. Les Nets ont bouclé la rencontre avec un total de 21 turnovers. Match de reprise certes, mais chaque perte de balle est une cartouche supplémentaire accordée à l’adversaire. Et quand on a des joueurs comme Ingram, Ball ou Redick en face, ça se paie cash. 22 points encaissés sur des ballons perdus, heureusement que les Pelicans n’ont pas été dans un grand soir au niveau de l’adresse car la défaite aurait été encore plus sévère.
  • L’absence des nouveaux. Donta Hall, Jamal Crawford, Tyler Johnson et Justin Anderson n’ont pas pu participer à ce premier match de préparation. Espérons que le coach pourra rapidement compter sur l’ensemble de son effectif.
  • La rigueur défensive. Beaucoup trop de fautes ont été commises. Brooklyn clôture la rencontre avec 25 fautes commises, soit 11 de plus que les Pelicans. Chiozza à la limite de l’exclusion avec 5 fautes, Kurucs à 4. Il faudra faire attention dans le futur, surtout si l’équipe vient à accéder aux Playoffs.

On vous donne rendez-vous dans la journée pour les notes et l’analyse plus en détail des performances de chacun des joueurs

Étudiant en journalisme le jour, fan de basket la nuit. Mon but : handle les mots aussi bien que Kyrie handle la balle.

Les derniers matchs joués