Connect with us

Brooklyn balaie Sacramento et empoche son ticket pour les Playoffs

Photo by Ashley Landis-Pool/Getty Images

Après avoir battu les Bucks puis avoir égalé son record de points concédés en une rencontre, les Nets se mesuraient aux Kings de Sacramento qui se battent pour la 8e place à l’Ouest. Une équipe en difficulté mais qui dispose d’un effectif au grand complet et capable de poser des problèmes aux Nets. Un match important puisqu’en cas de victoire les Nets pouvaient valider leur place en playoffs avant même de se mesurer à Kawhi et aux Clippers dimanche.

Annoncés « probables », Joe Harris et Caris LeVert sont finalement présents et le second est propulsé meneur à la place de Tyler Johnson. Garrett Temple intègre le cinq tout comme Rodions Kurucs qui retrouve son poste d’ailier-fort après avoir servi de back-up à Jarrett Allen depuis près de deux semaines.

Un match pris par le bon bout

Les Nets entament la rencontre de la meilleure des manières. Les trois premiers paniers sont tous accompagnés d’assists, déposées sur des plateaux par Harris et LeVert, notamment. Harris à la passe, mais surtout au tir. Avec deux tirs à 3 points rentrés en première mi-temps, Joey Bucket prolonge sa série de match avec au moins un tir à 3 points rentré à 58 et devient le 2e joueur de l’histoire des Nets dans ce domaine. Encore 3 matchs et Harris battra le record détenu par D’Angelo Russell (61 matchs la saison dernière). Le seul point noir du début de ce match est à mettre au crédit de Donta Hall. Le néo-Net a récolté 3 fautes en l’espace de 2 minutes, il est donc vite retourné sur le banc rejoindre ses coéquipiers. Décevant contre Boston, Caris LeVert a décidé de remette les pendules à l’heure contre Sacramento et ça se voit : 19 points, 4 rebonds et 6 passes sans le moindre turnover. De plus, sa relation avec Jarrett Allen est excellente et permet aux Nets de gérer des possessions un peu compliqué. Le pivot des Nets rentre aux vestiaires avec 10 points, 7 rebonds et 5 passes. Les deux hommes permettent à Brooklyn de mener 63-53 à la mi-temps.

Passage à la vitesse supérieure

L’avantage de 10 points à la mi-temps va vite s’aggraver au fil du 3e quart, notamment par l’intermédiaire de Garrett Temple. Malgré 16 points d’avance au milieu du quart, les Nets vont enchaîner les fautes et les turnovers et en l’espace de 3 minutes à peine, et les Kings en profitent pour recoller à 4 points de la meilleure équipe de New York des Nets. Mais des paniers rentrés à 3 points en fin de quart, consécutivement par TLC et LeVert, permettent aux Nets de boucler le troisième quart avec 11 points d’avance, soit 93-82. Mais au début des dernières douze minutes, les hommes de Jacque Vaughn vont passer à  la vitesse supérieure. Sur le peu de tirs du parking ratés, les joueurs sont tout de suite concernés sous le panier pour récupérer le rebond et marquer sur seconde chance. Jarrett Allen rayonne en deuxième mi-temps, actif sous le panier, il brille également par son sens de la passe. Il frôle même à deux passes de rentrer définitivement dans l’histoire des Nets. 17 points, 11 rebonds et 8 passes : Allen aurait été le premier pivot de l’histoire de la franchise à réaliser un triple-double avec assists. Il est tout de même le premier pivot de l’histoire à avoir de telles statistiques sur un match. Bien aidés par une excellente adresse à trois points, les Nets concluent tranquillement la rencontre en s’imposant 119-106, s’offrant même le luxe de faire jouer le banc dans les 3 dernières minutes.

Les Nets en Playoffs, Vaughn encensé

Avec cette victoire, les Nets s’assurent une place en Playoffs pour la seconde fois en deux ans, ainsi que la 5e fois dans les 8 dernières années. En l’absence de Kevin Durant et avec un Kyrie Irving n’ayant joué que 20 matchs, Brooklyn atteint tout de même le stade des Playoffs. Jacque Vaughn, nommé entraîneur des Nets en mars dernier après le départ de Kenny Atkinson, a réalisé un énorme travail pour amener l’équipe où elle est aujourd’hui. Ce travail a été reconnu par Caris LeVert après la rencontre.

« Il a réalisé un travail remarquable, il a la confiance de l’ensemble du groupe. Il a su trouver les bons ajustements pour nous mener jusqu’ici. »

Auteur d’une performance remarquable, entrant ainsi dans l’histoire des Nets, Jarrett Allen a connu une excellente soirée. Lui aussi a eu quelques mots pour son coach, il était question de tactique. Auteur de 8 passes ce soir, son meilleur total en carrière, il offre une réponse à une telle performance.

 « J’ai demandé à avoir d’avantage de responsabilités en attaque. J’avais en tête de jouer en tête de raquette afin d’avoir plus de liberté et trouver des coéquipiers. Le but ? Avoir une passe ou deux en plus. »

Tops/Flops

  • La force du collectif : Brooklyn boucle la rencontre avec 6 joueurs à 12 points ou plus, preuve de la profondeur de l’effectif renouvelé de la bulle. Une très bonne nouvelle en vue des Playoffs car c’est sur la force du collectif que les Nets devront compter.
  • L’adresse à 3 points : La troupe de Jacque Vaughn clôture la rencontre avec un beau 17/40 du parking, soit 42,5% d’efficacité. À noter également une adresse à 48,8% au tir, les snipers étaient de sortie ce soir.
  • Le mouvement de la balle : Avoir le ballon entre les mains est une chose, bien l’utiliser en est une autre. Avec un total de 30 passes et seulement 9 turnovers dans la rencontre, les Nets ont été sérieux dans chacune de leur possessions.

Étudiant en journalisme le jour, fan de basket la nuit. Mon but : handle les mots aussi bien que Kyrie handle la balle.