Connect with us

Des Celtics affamées ne font qu’une bouchée des Nets

 

Photo by Ashley Landis-Pool/Getty Images

Les Nets poursuivaient leur parcours à Orlando face aux Celtics de Boston. Après leur victoire totalement inattendue hier face aux Bucks, les hommes de Jacque Vaughn tentaient de réitérer leur exploit, tout en comptant sur le retour du trio Caris LeVert, Jarrett Allen, Joe Harris.

Un départ en trombe

Brooklyn ne prend pas ce match par le meilleur bout. Malgré de bonnes intentions, les coéquipiers de LeVert clôturent le premier quart avec un run de 11-1 à l’avantage des Celtics. Boston est beaucoup plus agressif que son adversaire du soir et attaque sans cesse le panier. À l’inverse, la troupe de Jacque Vaughn est constamment bloquée, notamment dans les phases de pick and roll. Jayson Tatum a très vite rejoint ses coéquipiers sur le banc en récoltant 3 fautes dans le premier quart. Le deuxième quart se poursuit de la même manière. Beaucoup de maladresse dans les rangs des Nets qui sont largement dominés, jusqu’à arriver à mi-chemin avec un déficit de 19 points.

Une seconde mi-temps à l’image de la première

Les choses ne s’améliorent guère pour les Nets en seconde mi-temps. S’il est vrai que les hommes de Vaughn ont rendu une copie parfaite hier face aux Bucks, il n’en est absolument rien ce soir. Des % au tir totalement inacceptables pour une équipe de ce niveau et une défense désastreuse sur les tirs à trois points : voilà ce qui permet à Boston de prendre le large dans cette rencontre. Seule lumière côté Nets, Jeremiah Martin termine la rencontre avec 20 points, soit le meilleur scoreur d’une équipe au visage décevant. Il enregistre d’ailleurs son meilleur total en carrière. Les Celtics finissent par s’imposer 149-115 et établissent un nouveau record de points en une seule rencontre.

« On a été débordés »

En marge de la rencontre, Joe Harris a donné son ressenti sur la physionomie du match. Selon lui, les Nets ont « manqué de présence aux rebonds, mal défendu et concédé trop de points en turnovers. » Il faut également donner du crédit à la défense remarquable mise en place par les Celtics, qui ont totalement fait déjouer les plans des coéquipiers de Joe Harris. « On a été débordés, la meilleure équipe l’a remporté aujourd’hui », conclu l’ailier des Nets.

Débordé, Caris LeVert l’a également été. L’ailier des Nets n’a pu se défaire du marquage de la défense adverse, notamment de Smart et Brown. Résultat, un petit 6/14 au tir et pas le moindre tir à trois points rentré au terme de la rencontre. Soirée difficile pour le leader d’attaque de la franchise new-yorkaise.

Tops/Flops

Jeremiah Martin. 8/12 au tir, 2/4 du parking, le tout en apportant de l’énergie des deux côtés du terrains. Martin a été l’un des rares à fournir une prestation acceptable lors de ce match malgré un temps de jeu moins considérable que certains.

L’efficacité aux tirs à 3 points. 8/32, soit 25% dans ce domaine pour des Nets peu inspirés ce soir. Le contraste est flagrant avec la rencontre d’hier face aux Bucks, mais qu’est-il arrivé à Brooklyn ? Heureusement que le % aux tirs n’est pas mauvais car l’addition aurait pu être bien plus salée. Attention tout de même à ne pas réitérer une telle performance collective dans le futur.

La gestion des moments fort. Malgré une bonne entame de match, les Nets se sont totalement écroulés en l’espace de 4 minutes. Entre la fin du premier quart et le début du second, les hommes de Jacque Vaughn ont concédé 21 points, en marquant seulement un dans le même temps. Un run déterminant pour Boston qui a fait course en tête après cela. 

Étudiant en journalisme le jour, fan de basket la nuit. Mon but : handle les mots aussi bien que Kyrie handle la balle.