Connect with us

Défaite 99-104… Brooklyn craque dans le money-time après un début de match canon

Garrett Temple sur la dernière possession du match 2 contre Toronto

Crédit photo : Kevin C. Cox / Getty Images

Les Nets abordent ce deuxième match de la série face aux Raptors avec un déficit d’un match. Après une lourde défaite lundi (blowout 134-110), la franchise new-yorkaise se doit de réagir, et cela commence ce soir. Le Français Timothé Luwawu-Cabarrot entre dans le starting five aux dépends de Rodions Kurucs. Pour le reste, ça ne bouge pas. Caris LeVert, Garrett Temple, Joe Harris et Jarrett Allen débutent la rencontre.

Départ canon des Nets

Les hommes de Jacque Vaughn avaient très mal entamé la rencontre de lundi face aux Raptors. Ils ont été appliqués d’entrée dans ce Game 2 et ont vite viré en tête au tableau d’affichage. Caris LeVert a parfaitement adopté son rôle de meneur en phase offensive et a déroulé lors des premières possessions. Résultat : 2 points et 2 passes en à peine 2 minutes de jeu. À l’image de ses coéquipiers, Garrett Temple a également réussi son début de match. Lui qui avait été extrêmement maladroit lors du Game 1 lance les siens sur le bon chemin en rentrant un premier tir à 3 points après seulement quelques secondes de jeu. Jarrett Allen entre en scène avec un block incroyable sur Anunoby, avant que Harris frappe à 3 points sur la contre-attaque. Toronto demande un timeout, 12-5 pour les Nets.

Pascal Siakam se réveille en sortie de temps mort, mais un certain Luwawu-Cabarrot vient rapidement éteindre le feu avec deux paniers à 3 points de suite. LeVert est souvent pris à deux par la défense canadienne et la solution vient souvent de Jarrett Allen. Le jeune pivot des Nets distribue assez aisément la balle aux tireurs d’élite new-yorkais. Mais LeVert est clairement l’homme providentiel côté Nets en ce début de match. Euro-step et and-one à la clé, il permet aux siens de mener de 12 points à mi-chemin dans ce premier quart. Toronto reprend du rythme et réduit tranquillement l’écart, Temple rassure ses coéquipiers en stoppant le run adverse avec un nouveau tir à trois points. Fin du premier quart, 33-29 en faveur des Nets.

Le banc a du mal

La second unit met du temps à prendre ses marques en ce début de deuxième quart. Malgré tout, Tyler Johnson prend vite feu en marquant 5 points très tôt, mais la défense n’y est pas. Beaucoup de largesses de ce côté du parquet permettent à Powell (notamment) de cut constamment et très souvent, ça fait mouche. Chiozza a lui aussi pris rapidement ses marques et a très bien combiné avec ses coéquipiers, à l’image de sa superbe passe cachée pour Kurucs qui conclue facilement sous le panier. L’avance des Nets se rétrécit à mesure où le temps avance, la faute à un VanVleet intenable.

Suite à des possessions stériles et négligées, puis à une faute technique de Kurucs, Toronto prend l’avantage pour la première fois de la rencontre en fin de deuxième quart. Le Letton se rattrape cependant très vite en restant solide défensivement devant Siakam, forçant le turnover du Camerounais. L’adresse à 3 points est très mauvaise côté Nets. Après avoir entamé la rencontre 4/4 aux 3 points, LeVert et les siens ont ensuite connu une série de 2/14, soit 14% d’efficacité. Cela n’empêche pas la troupe de Jacque Vaughn de reprendre l’avantage grâce notamment à un Caris LeVert encore une fois ultra-décisif. Il distribue remarquablement la balle et est bien aidé grâce aux bons cuts de ses coéquipiers, notamment TLC. À la mi-temps, les Nets mènent 53-50.

Rendre coup pour coup

Les Nets entament la seconde mi-temps en défendant sérieusement, enchaînant ainsi plusieurs stops. Sur le front de l’attaque, les paniers se suivent et permettent à Brooklyn de prendre une avance de 10 points assez rapidement. Encore une fois, Caris LeVert distribue d’excellents ballons et aide les siens à riposter devant Fred VanVleet. Le guard des Raptors prend feu en ce début de 3e quart et remet Toronto à une possession de son adversaire du soir. Mais Brooklyn a de la ressource et Garrett Temple prend feu à son tour, enchaînant les paniers à 3 points pour remettre ses coéquipiers dans le droit chemin. Brooklyn mène de 6 points à l’approche du 4e et dernier quart.

Le dernier quart démarre très mal pour les hommes de Jacque Vaughn. 2/7 aux tirs, tandis que les Raptors sont à 6/8 sur la même période, ce qui fait basculer Toronto en tête. Les arbitres n’aident pas les Nets… De nombreux calls douteux donnent un coup de pouce à des Canadiens qui n’en demandaient pas tant. Il faut tout de même reconnaître que la malice et l’intelligence de jeu de Kyle Lowry est remarquable. Joe Harris nous rappelle pourquoi on le surnomme Joey Bucket et stoppe le run des Raptors en milieu de 4e quart. Tyler Johnson fait également beaucoup de bien, les Nets reviennent à 5 petites unités des Raptors et LeVert fait son retour sur le parquet : les signaux sont au vert côté Brooklyn.

Malheureusement, les possessions stériles s’enchaînent et l’écart est désormais de 7 points avec moins de 3 minutes à jouer. On entre dans le money time et Joe Harris permet aux Nets d’y croire encore, mais c’est bien TLC qui donne à ses coéquipiers une réelle opportunité de revenir à hauteur des Raptors ! Le frenchie assure des deux côtés du terrain, interceptant une passe et rentrant un tir à trois points permettant aux Nets de revenir à 3 points de Toronto. 39 secondes à jouer, ballon Raptors. S’en suit un travail défensif remarquable côté Nets, ce qui provoque le shot clock violation des hommes de Nick Nurse. 15 secondes à jouer, les Nets ont l’occasion de revenir à hauteur des Raptors et demandent un temps mort.

Remise en jeu Temple dont la passe pour Harris est très moyenne. Lowry a bien passé l’écran d’Allen et serre l’ailier des Nets qui tente une passe main à main pour Tempe dans les genoux… La défense canadienne force le turnover que Normal Powell parachève d’un dunk en contre attaque. Victoire 104-99 des Raptors qui mènent 2-0 dans cette série.

Tops / Flops

Le début de rencontreBrooklyn a corrigé ses erreurs du Game 1 en prenant le match du bon côté. De l’intensité sur chaque possession, des joueurs impliqués dès les premières secondes de la rencontre et un run d’entrée face aux Champions en titre, début de match totalement réussi.

La gestion des temps faibles : Lors du Game 1, les hommes de Jacque Vaughn ont pris le bouillon plus d’une fois sans être véritablement capables de répondre. Ce soir, les runs adverses ne restaient pas sans réponses et les Nets ont puisé dans leurs ressources pour rester au contact des Raptors. Très encourageant pour le futur.

Mauvaise dernière possession : Bien qu’on s’attendait à ce que les Raptors gagnent ce match sur un score assez net, Brooklyn a bel et bien eu la balle d’égalisation entre ses mains. Malheureusement, la dernière possession en sortie de temps mort n’a pas été exploitée de la bonne manière, aucun tir n’a été tenté. C’est fort dommage !

Étudiant en journalisme le jour, fan de basket la nuit. Mon but : handle les mots aussi bien que Kyrie handle la balle.